Qui suis-je ?

C'est qui Anthony VERLAINE the French Adventurer ?

SALUT LES AVENTURIERS !

Moi c’est Anthony VERLAINE, mais mes amis m’appellent Antho, ToTo ou Indiana. Vu qu’on est pote maintenant, je te laisse choisir !

 

 Je pense que vous l’aurez compris grâce à mon Instagram et mon Facebook, le voyage, l’aventure en terres étrangères et la découverte de nouvelles cultures c’est ma passion absolue !  Il n’y a pas un matin où je ne passe pas un long moment à admirer les cartes sur tous les murs de mon appart ou à m’épuiser les yeux sur Google Earth à la recherche de nouveaux endroits à explorer ! Depuis l’enfance les gens m’appellent Indiana Jones car même très jeune, je m’enfuyais pour partir à la recherche de nouvelles aventures proches de chez moi …… un véritable enfer pour ma mère ! 

On me demande souvent si je suis millionnaire ou si je suis le fils de quelqu’un. C’est en fait tout le contraire. On pense souvent à tort que voyager demande énormément d’argent, sans réaliser qu’il s’agit avant tout d’un choix de vie, d’une grande organisation et surtout de savoir prioriser ses attentes. Rassure-toi, dans ce blog je vais t’apprendre tout cela.

 

Parce que vous me le demandez depuis de nombreuses années, j’ai finalement créé ce site, pour tout vous raconter. Vraiment tout ! Car la photo finale que vous allez voir sur les réseaux sociaux ne représente même pas 1% du voyage. Sur cette fameuse photo, on ne se rend pas compte de 38h de bus passées sur des routes désastreuses, des blessures accumulées au fur et à mesure des aventures, des maladies contractées au cours des voyage etc.

 

Ici je vous raconterai tout ! Mes gros coups de cœur, comme les choses insupportables que j’ai vu, notamment vis-à-vis de notre environnement et des animaux, causes qui me tiennent particulièrement à cœur. Car disons-le clairement, depuis la quinzaine d’années que je voyage, les dégradations faites à l’environnement empirent à une vitesse hallucinante et catastrophique, et il m’arrive très souvent de ne pas reconnaître des endroits merveilleux où j’étais seulement quelques années auparavant !

 

En moins de 10 ans j’ai pu voir de mes propres yeux la quasi disparition des grands requins blancs, la désertification de l’Afrique, la plastification des océans ou bien encore le massacre des abeilles et des insectes partout autour du monde. Et c’est pour cela que j’essaye de vous donner l’envie de voyager autant que vous le pouvez, car en plus d’être la chose qui vous épanouira le plus au monde, vous serez aussi les témoins de ce qu’il se passe réellement en dehors de nos frontières, et vous pourrez ainsi rapporter ces faits au plus grand nombre et m’aider à faire changer les choses.   

 

Là c’est le moment où vu qu’on est bro maintenant, je vais te raconter toute ma vie. Mais c’est surtout je vais te la raconter pour que tu arrives  mieux à comprendre mes combats et mes choix de carrière. On ne devient pas aventurier comme ça du jour au lendemain, même si je suis persuadé qu’on né aventurier ou pas. Né dans une famille modeste et élevé seulement par ma mère postière, j’ai passé les 20 premières années de ma vie à errer dans les quartiers difficiles de Grenoble à rêver de voyager et de découvrir le monde. Pendant ces 20 années, mes plus grandes aventures se sont déroulées dans les villes de Genève ou de Lyon situées à seulement 45 minutes de Grenoble.

Ma seule échappatoire étant les sports de combat et les vieux guides de voyage que j’allais acheter le dimanche matin aux marchés aux puces et que je m’empressais de lire comme des romans qui me permettaient de voyager gratuitement tout autour du monde. Je possède aujourd’hui une véritable bibliothèque remplie de vieux guides de photographies de toutes époques et de toutes destinations. Ainsi, les livres des agences de voyage que nous recevions dans la boite aux lettres avaient pour moi beaucoup plus de valeurs et d’intérêt que tous les catalogues de jouets du monde. C’est comme cela que dès mon plus jeune âge je suis devenu une encyclopédie vivante sur tous les différents pays du monde ! Ne t’inquiètes pas la partie larmoyante arrive à sa fin, et l’objectif est de te montrer ici que dans la vie tout est possible à n’importe quel moment et surtout quand TU le décides !

 

En effet, à force de persévérance et de travail, j’ai obtenu après mon baccalauréat une bourse de mérite qui m’a enfin permis de quitter Grenoble et de pouvoir poursuivre mes études au Canada, à Paris et aux Etats-Unis. Souhaitant faire des études qui me permettraient d’avoir un métier qui me fasse voyager tout autour du monde comme mes idoles Nicolas Hulot et Mike Horn, ma mère a bien malgré moi réussi à me convaincre de faire de « vraies études » car on peut facilement comprendre que pour des parents «  explorateur ou aventurier ne soient pas des vrais métiers ». J’étais alors prédestiné à une grande carrière en politique internationale à l’ONU. C’est ainsi que je me suis retrouvé à faire des Masters en sciences politiques, géopolitique et diplomatie. Études certes passionnantes, mais bien loin de mon rêve de gamin de devenir le nouveau David LIVINGSTONE ou Haroun TAZIEFF. Durant ces études, j’ai ainsi pu me spécialiser particulièrement sur les questions de lutte contre les discriminations (femmes, racisme, homosexuels, Palestine, Amérindiens, Ouïgours etc.) et réaliser plusieurs enquêtes et projets de loi variés sur ces sujets (dont la proposition de loi sur le mariage pour tous pour le Front de gauche lorsque je travaillais à l’Assemblée Nationale).

 

 

Je me suis aussi particulièrement spécialisé durant ces années sur les questions de protection de l’environnement et de la cause animale, notamment dans le domaine de la protection de la ressource en eau (Afrique, Israël, USA, Syrie etc.). Après avoir passé beaucoup de temps à Las Vegas à écrire ma thesis à l’Université du Nevada et à essayer de me battre contre les lobbies, j’ai finalement été publié et eu beaucoup de succès dans ce combat de titan contre les politiques qui voulaient assécher les vallées des amérindiens !

 

En complément aux différentes études que j’ai pu faire, je me suis aussi surtout attaché à découvrir le monde autant qu’il m’ait été possible. J’ai alors énormément fait de petits boulots durant mes études (vendeur, acteur, BTP, mannequin, Fast Food, danseur etc.), et dépensé le moindre centime que je gagnais dans mes voyages. C’est comme ça que j’ai appris que pour voyager il ne fallait pas forcement avoir beaucoup d’argent, et qu’avec quelques techniques que je vais t’apprendre, tu peux faire le tour du monde plutôt que le tour du périph !

Depuis, j’ai ainsi pu visiter 98 pays différents et bien rattraper tout le temps perdu. Vu que j’adore aller à la rencontre des gens et vivre de la même manière que les locaux, j’ai des centaines d’histoires passionnantes à te raconter sur ces rencontres comme tu peux t’en douter. J’ai ainsi pu parcourir seul l’Afrique, du Cap en Afrique du Sud jusqu’au Caire en Egypte, traverser le continent américain du nord Canadien inuit jusqu’à Ushuaia en Argentine la ville la plus au sud du monde, explorer l’Europe d’Ouest en Est en grimpant sur les trains, découvrir tout le Moyen-Orient notamment durant les printemps arabes, voguer jusqu’en Asie du Sud-est jusqu’aux frontières de la Papouasie Nouvelle Guinée etc.

Lors de ces périples j’ai pu développer de nombreuses techniques de survie pour me nourrir et me dissimuler. J’essayerai de vous en apprendre un maximum sur ce blog voyage.  L’un de mes souvenirs les plus émouvants, reste sans aucun doute les semaines passées auprès des tribus ancestrales en Namibie, au Nunavut, au Botswana ou au Paraguay, tribus qui vivent de la même manière qu’il y a plusieurs milliers d’années et qui ont tellement à nous apprendre …… et qui m’ont tellement appris ! 

J’ai pu développer des techniques de chasse et de cueillette ancestrales à leurs côtés dans ces régions du monde où l’espérance de vie ne dépasse pas 48h sans entrainement. Ces aventures m’ont permis de prendre réellement conscience de la richesse de notre planète, de ces habitants et leurs cultures, et à quel point nous devons lutter au quotidien pour la protéger.

 

Puis j’ai travaillé à l’Assemblée Nationale et en Namibie, pays dont je suis tombé éperdument amoureux, où j’ai été jeune diplomate auprès de la chancellerie de l’Ambassade de France en Namibie. Au cours de ces missions exceptionnelles j’ai eu l’opportunité de côtoyer quotidiennement présidents (Putin, Medvedev, Castro, Mugabe, Zuma etc.), ministres et diplomates expérimentés qui m’ont transmis de nombreuses connaissances sur le monde diplomatique, envoyé sur des zones de conflits très difficiles mais qui n’ont pas entamé mon amour profondément ancré pour l’Afrique. 

 

J’ai eu le privilège de souvent travailler avec l’une de mes idoles : Andimba Toivo ya Toivo. C’est un vrai héros africain et l’un des meilleurs ami de Nelson Mandela, enfermé avec lui à Robben Island, et avec qui il a combattu contre l’apartheid et pour l’indépendance de la Namibie. T’as vu le costume et la cravate ça change de mon fameux chapeau et de mes chemises à fleurs !!! 

 

 

Durant cette période j’ai particulièrement pu travailler sur les huit objectifs du millénaire pour le développement de l’ONU, notamment dans de nombreux orphelinats avec les jeunes enfants orphelins du SIDA.  J’ai aussi travaillé avec les Nations Unies et la Croix Rouge lors d’évènements dramatiques qui ont touché l’Afrique et le Moyen Orient, comme par exemple lors des crises économiques et humanitaires zimbabwéenne, syrienne ou darfourienne, ou bien encore lors des catastrophiques famines qui ont touchées l’Ethiopie, la République Démocratique du Congo, le Soudan du Sud, la Zambie etc.

 

 

 

 

 

Les séances diplomatiques à l’ONU.

Un lien sur le superbe Podcast de Pauline Grisoni où je raconte ma vie d’avant, quand j’étais sérieux et triste ! 

Le 1er décembre 2012 ma vie a basculé.

J’ai été gravement blessé à l’étranger. Suite à cela, j’ai dû faire près de deux ans de rééducation et ai dû tout réapprendre. Nonobstant, paradoxalement cette longue période de rééducation a été très bénéfique pour moi. En effet, il y a rarement durant votre existence des moments où la vie vous offre l’opportunité de ne rien faire d’autre que de lire et de penser à ce que vous voulez vraiment faire de votre vie. On étudie jusqu’à 20-22 ans, puis on trouve un boulot jusqu’à nos 62 ans puis c’est la retraite, et tout est passé en un instant ! Ce qui m’a vraiment marqué lors de mes rencontres autour du monde, c’est le témoignage des personnes âgées qui peu importe le pays, la culture, la religion ou la classe sociale, m’ont toujours dit la même chose : «  Profite maintenant, la vie passe trop vite, je n’aurais jamais cru ça à ton âge Anthony ! ».  Pour moi, c’était évident : je voulais vivre chaque jour intensément en découvrant des nouveaux horizons et en me sentant en vie et utile !

De ces mois de rééducation et  de méditation est aussi né Verlaine et Rimbaud : ma propre marque de vêtements éthiques et très engagés qui surfe entre le politiquement correct et la rébellion pour faire passer de vrais messages politiques. L’idée était de créer des vêtements différemment, d’une manière qui n’affecterait pas la planète contrairement à ce que fait le « fast fashion » aujourd’hui. Je voulais créer une marque 100% biologique et n’utilisant que des produits issus de matériaux recyclés. C’est comme ça que j’ai lancé toute une gamme de Denim en jean composé uniquement de bouteilles en plastique recyclées issues de l’océan.  Une grande partie des bénéfices étaient reversés à  une association œuvrant pour la reforestation avec l’idée que pour chaque produit vendu, un arbre était planté. Ainsi j’ai même été invité d’honneur du plus grand salon mode du monde à Berlin pour mon action en faveur de l’environnement ! Cette marque m’a longtemps permis de financer mes voyages, avant que je la revende pour me concentrer sur French Adventurer. 

 

Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui m’ont personnellement touché, n’ont fait que décupler encore plus cette envie de vivre au quotidien. A quoi bon gagner 20 000 euros par mois si tu n’as pas le temps d’en profiter, de partager des moments avec tes amis, ta famille, ou simplement d’avoir du temps pour faire du sport ou bien manger ? Moi j’ai dit non. Je ne serais plus jamais un mouton ou un berger, désormais je serais un loup ! Ce changement de mentalité et de mode de vie a complétement modifié mon quotidien : énormément d’adrénaline, de dépassement de soi et d’aventures extraordinaires, très souvent risquées, mais toujours inoubliables. Nager sans cage avec les grands requins blancs en Afrique du Sud, vivre la folie totale de Holi dans les villes sacrées d’Inde où aucun étranger ne va, vivre la charge des chameaux place Tahrir durant la révolution égyptienne,  assister au Prix Nobel d’Obama à Oslo, vivre les victoires durant les coupes du monde de la FIFA, descendre des pics en ski dans les plus grands couloirs d’avalanche, escalader des sommets à plus de 5500, sauter en chute libre des plus hautes falaises ou dans des réacteurs nucléaires etc. Cette nouvelle vie m’a amené à passé un casting international à Amsterdam, puis à New York, que j’ai remporté et qui m’a permis d’être reporter pour une série de documentaires d’aventure pour VICE, une chaîne de télé Etats-unienne qui m’a honorifiquement élu « Aventurier de l’année ».

 

Tout ceci a été possible uniquement parce que un jour j’ai décidé de fuir loin de la sécurité et de la facilité d’un emploi de bureau, pour commencer à vivre vraiment ! Ce système sociétal dans lequel nous vivons fait que nous passons notre vie entière à patienter et à toujours nous projeter vers un futur qui devrait être meilleur. On passe sa semaine à attendre le weekend pour profiter. Puis on passe son année à attendre pour nos vacances d’été. Et enfin on passe sa vie à attendre pour sa retraite et enfin pouvoir voyager et profiter du peu de temps qu’il nous reste à vivre. Sauf que l’espérance de vie en bonne santé en France pour les hommes est de 62,4 ans. Sachant que l’âge de la retraite minimum en France est de 62 ans, cela vous laisse un maximum de 4 mois à la fin de votre vie pour profiter de la vie en bonne santé et voyager. Ai-je besoin d’en dire plus … De plus, tous ces chiffres sont dans la mesure où vous arriveriez à l’âge de la retraite. Je suis très bien placé pour savoir que la vie peut s’arrêter du jour au lendemain, comme ça, en une seconde. C’est pourquoi j’ai décidé de vivre autrement est de vivre ma passion pour le voyage chaque jour dans la mesure du possible ! Alors attention, je te rassure, moi aussi il y a des jours où je passe ma journée au lit à saigner toute la bibliothèque Netflix ! Mais j’essaye quand même de maximiser mes années en bonne santé à vivre réellement, loin du métro bondé ou des bouchons du périphérique. Car voyager coûte bien moins cher qu’on ne le pense. En couple encore moins. Avec des enfants c’est un peu différent, mais pas impossible. Le coût de la vie dans nombre de pays est largement en dessous du côut de la vie en France ou au Québec. Les comparateurs de prix pour les billets d’avions, les hôtels, les locations de voiture etc. nous facilitent grandement la tâche tant que l’on sait comment s’en servir. Je vous apprendrai cela !

 

Chaque jour je reçois des centaines de messages très touchants de personnes qui me remercient de pouvoir les faire sortir l’espace d’un instant de leur quotidien et de leur vie de bureau. Mais c’est moi qui vous remercie, car dans chaque exploration que je fais, lorsque je suis sur le point de renoncer car il fait trop froid ou trop chaud, ou que je suis exténué de fatigue, je repense à vos messages et c’est vous qui me donnez le courage de continuer à poursuivre le chemin derrière cette dune ou cette jungle.

 

Mais attention, mon objectif n’est pas seulement de vous faire rêver et voyager à travers mes photos et vidéos, mais avant tout de vous faire réaliser que ce que je fais, n’importe lequel d’entre vous peut le faire ! A son niveau, et sans forcément beaucoup d’argent, chacun est capable de vivre sa grande aventure en terres étrangères, ou même dans notre magnifique pays qu’est la France ! Qu’il s’agisse de traverser tous le désert du Namib ou simplement d’escalader la Dune du Pilat, chacun peux vivre sa grande aventure du moment qu’il s’en donne les moyens.

 

Alors si moi j’arrive à voyager, sans être millionnaire ou le fils du PDG d’Air France, pourquoi pas vous les amis ? Je ne me permettrai jamais de vous faire la morale, mais plutôt d’essayer d’éveiller vos consciences. Avez-vous vraiment besoin de ce crédit ? De ce dernière Iphone ? De cette voiture dernier cri ? Est-ce normal de devoir acheter une voiture pour aller travailler, et de travailler pour rembourser l’achat de cette voiture ? Si vous me répondez oui, alors c’est votre choix et je le respecte entièrement. Par contre, voyager n’est donc pas votre priorité. Je veux simplement vous montrer que le voyage est la seule chose au monde qui va vous rendre plus « riche » en dépensant de l’argent !  J’ai compris que pour la plupart des gens, dire que le voyage coûte trop cher, c’est souvent un prétexte pour repousser son envie et cacher ses peurs. Je vais essayer de vous apprendre à ne plus avoir peur. Et si malgré tout cela, vous n’avez toujours pas la possibilité de voyager, alors c’est avec grand plaisir que je partagerai toutes mes photos et aventures avec vous les amis !

 

A très vite autour du monde !

 

 Aventureusement, 

 

Anthony