Que faire dans la région de Dalyan ?

Que faire dans la région de Dalyan ?

Que faire dans la région de Dalyan ?

  Salut les Aventuriers !  

Aujourd’hui je vous amène découvrir l’une de mes régions préférées  en Turquie : la région de Muğla, et plus particulièrement les environs de la ville de Dalyan. Située sur la côte Sud-Ouest de la Turquie, pas très loin de villes beaucoup plus touristiques comme Bodrum ou Marmaris, cette ville est au contraire un vrai petit coin de paradis assez isolée de la masse.

Lorsque je viens dans la région, la plupart du temps, je reste dans le petit village de Gokbel, à un quart d’heure de Dalyan. Pourquoi ce choix ? Car ce village est complétement isolé, et surplombe toute la vallée et la Méditerranée avec une vue à couper le souffle. L’endroit parfait pour moi pour méditer et écrire ! Car en effet quand je viens ici, c’est pour écrire. Du coup,  je reste très souvent à la Villa Gokbel qui est pour moi l’un de mes endroits préféré en Turquie, voir dans le monde, pour me détendre. La nourriture y est excellente et le seul bruit que l’on entend est celui des  cigales et le chant mélodieux du muezzin lors des appels à la prière. Je crois que les photos parlent d’elles-mêmes.

 

Depuis Gokbel vous pouvez rejoindre la ville de Dalyan qui est à seulement 10min en bus pour 4LT/Pers. La ville de Dalyan est une ville merveilleuse pour plusieurs raisons. Sa situation géographique entre la rivière Dalaman, le delta marin et les petites vallées qui la surplombent,  donne à la ville un charme tout à fait unique. Le village se situant sur plusieurs rives du delta, tous les déplacements se font à bateaux pour traverser la rivière longue de quelques dizaines de mètres seulement. C’est pourquoi vous pourrez voir que même les voitures traversent la rivière sur de plus gros bateaux taxi.

Son histoire richissime, qui débuta 10 siècles avant JC est toujours bien présente à travers ses vestiges, qui sont surtout beaucoup moins touristique et mieux conservés que sur les sites voisins en Grèce. Ici la nature a vraiment repris ses droits, et on a l’impression de se balader au cœur de vestiges anciens complètement abandonnés.  Il faut absolument visiter le site ancien de Kaunos qui est somptueux, particulièrement son amphithéâtre. Je vous en reparle un peu plus bas.

 

Le village de Dalyan est aussi un paradis pour les amoureux de poissons frais car l’on peut en déguster toute la journée. En effet, les habitants vivent majoritairement de la pêche et de la culture de la grenade.  Et oui, car la boisson locale à laquelle je succombe par litre toute la journée est le fameux  jus de Grenade de Dalyan. Fruit excellentissime pour la santé, il coûte d’habitude très cher en France et dans le reste du monde. Profitez-en, car ici vous pourrez en boire des litres pour une bouchée de pain. Attention quand même à ne pas trop en abuser, sinon vous allez passer la nuit sur les toilettes, qui d’ailleurs ne sont pas du tout à la turque ! 

 

Lorsque vous arrivez dans la ville, les premières choses qui vont vous sauter aux yeux ce sont les impressionnants  tombeaux lyciens. Vous pourrez les observer de beaucoup plus près en seulement 5 minutes de marche. Comme vous pourrez le constater de plus près, ils sont extrêmement bien conservés. Ces tombaux datant du 5ème siècle avant JC ont ainsi traversé l’histoire et toutes les guerres depuis plus de 25 siècles. Ne vous précipitez pas de suite sur les premiers bateaux pour traverser le fleuve, mais marchez un peu le long de l’eau sur votre gauche et vous arriverez sur un petit ponton ou de nombreuses personnes se chargent de faire des allers retours entre les deux rives pour 5LT/pers/aller (pensez bien à demander l’heure du dernier trajet retour). On vous laissera de l’autre coté au bord d’un restaurant et on vous indiquera le chemin principal pour rejoindre les tombes lyciennes que vous avez déjà pu apercevoir durant la traversée.

Les plus complexes de ces tombeaux rappellent les temples ioniens et comprennent souvent trois rangées de pierre. Ils étaient uniquement destinés à accueillir les défunts, rien d’autres. Comme aujourd’hui, plus le temple est grand, plus la personne était importante à l’époque de Kaunos. Ces tombes ont ainsi accueilli les corps de très nombreux rois de Lycie.

En vous dirigeant vers la gauche du site, vous pourrez voir des centaines de minuscules tombeaux, qui comme on peut l’imaginer, étaient réservés aux personnes plus modestes. En semaine vous avez une entrée payante peu chère pour les visiter,  mais si vous venez  le dimanche vous pouvez contourner l’entrée et grimper en contre bas des tombeaux pour les voir de très très près. Il vous suffit de continuer le chemin puis à la bifurcation, prendre sur la droite,  suivre le petit chemin qui vous amènera au pied de la montagne à gauche des tombeaux. Bien évidemment, je vous fait confiance,  il est essentiel de ne pas les dégrader ou de ne pas s’amuser à l’intérieur des tombeaux. Je vous dis ça, car malheureusement j’ai dû hausser le ton avec des touristes anglais qui visiblement n’avaient pas le même sens du respect  des lieux historiques que vous et moi, et s’amusaient à graver leurs noms à l’intérieur d’un tombeau. Failli arracher une tête ce jour-là …

 

 

Après la visite des tombeaux, en reprenant le chemin principal sur 2Km de marche au cœur des plantations de grenades, vous pourrez accéder facilement au site archéologique de Kaunos pour seulement  10LT/pers. Vous y découvrirez un superbe amphithéâtre de la période romaine  où la nature a repris ses droits. En effet, des oliviers ont poussé au milieu des gradins et les troupeaux de chèvres viennent s’y promener. Un vrai délice !  Si vous avez un peu de temps, je vous conseille de grimper jusqu’au sommet de la montagne au-dessus de l’amphithéâtre et vous aurez une vue panoramique !

 

 

 

 

 

Depuis Gokbel ou Dalyan, vous avez un bus qui vous emmène à la fameuse plage Iztuzu très rapidement et pour quelques centimes seulement. C’est l’une des plus belles plages de la région et surtout le lieu de reproduction de nombreuses tortues (sur la zone entre le lac et la mer). Elles viennent pondre de mai à juin mais vous pouvez en voir  toute l’année. C’est un lieu vraiment sympa pour se baigner, très peu touristiques,  où se sont plutôt les locaux qui viennent se détendre en famille et faire de grands pique-niques. Si vous avez oublié le vôtre, sur place,  vous trouverez un restaurant de plage qui pratique de petit prix.  J’ai organisé sur cette plage une collecte géante de déchets, et malheureusement elle aussi est très polluée comme beaucoup de plages en Turquie. Les locaux nous regardaient avec les yeux grands ouverts et semblaient ne pas comprendre pourquoi nous ramassions leurs déchets. Après avoir bien discuté avec eux, ils nous ont félicité et nombre d’entre eux se sont joints à nous pour ramasser les déchets. Un vrai moment de partage, qui je l’espère aura fait bouger un peu les choses.

 

 

 

 

 

La plage est mondialement connue pour ses tortues qui viennent pondre leurs œufs ici entre juin et septembre. Les tortues que l’on croise sont de type Caretta. Elles pèsent en général 180 kg et son reconnaissable à leurs carapaces de couleur brune rougeâtre et leurs nageoires assez courtes. Les femelles vont venir déposer leurs œufs durant la nuit à environ 50 cm de profondeur dans le sable. A chaque fois une centaine d’œufs environ. Il ne faut surtout pas s‘approcher des tortues lors de la ponte pour ne pas les effrayer. Si elles sont dérangées par des touristes durant la pondaison, elles ne recouvriront pas suffisamment les œufs, et vont abandonner leur nid pour retourner directement à l’eau, ce qui aura pour conséquence la mort de tous les petits. SVP respectez bien ces règles les aventuriers.

 

 

A une centaine de mètres de la plage se trouve d’ailleurs une association avec qui j’ai pu travailler pendant plusieurs jours. Cette association s’occupe de protéger et de soigner les tortues blessées qui s’échouent sur la plage. Et il y en a beaucoup ! Tortues blessées par les hélices des bateaux ou qui suffoquent à cause des déchets plastiques. Sur la plage, les lieux de nidification des tortues sont protégés par de grands panneaux et il est absolument interdit de s’en approcher. Si vous avez un peu de temps, je vous conseille d’aller donner un coup de main à l’asso, qui est toujours à la recherche de bénévoles.      

 

 

Si vous voulez faire une activité un peu plus touristique, de nombreux tours opérateurs proposent une journée sur un bateau pour voir les tombeaux lyciens (de loin), aller à la plage et faire les bains thermaux de boue. Bref tout ce que je viens de vous citer et que vous pouvez quasiment faire gratuitement avec mes indications.

 

 

 

 

Vous l’aurez compris, si vous recherchez une région où vous pourrez à la fois découvrir de très belles plages peu touristiques, découvrir des sites antiques magnifiquement bien conservés et manger une cuisine de qualité et bonne pour la santé, la région de Muğla, et plus particulièrement les alentours de Dalyan sont faits pour vous !

 

Allez, bon voyage les amis !

Qui suis-je ?

Moi c'est Anthony VERLAINE. Il y a plusieurs années j'ai quitté le monde de la diplomatie et de la politique internationale pour réaliser mes rêves d'aventures autour du monde! Devenu depuis aventurier professionnel, j'ai parcouru le monde à travers plus de 97 pays pour vous donner envie de voyager et surtout sensibiliser un maximum de personnes sur la nécessité de protéger notre planète. Je suis là pour vous motiver et vous aider, donc n'hésitez surtout pas à me contacter !

Please follow and like us: